En simple, ça sert à rien d’engager un gestionnaire de communauté qui travaille seul dans son coin.

Un gestionnaire de communauté doit faire partie de l’entreprise, au moins de l’équipe de communications. Il doit savoir ce qui se passe dans l’entreprise pour savoir quoi dire aux personnes qui suivent l’entreprise.

J’ai deux analogies qui vous feront comprendre le tout rapidement.

Le bébé  joue dans son parc en plein milieu de la maison. Il a sa page Facebook comme jouet, mais ne sait pas ce qui se passe dans le restant de la maison, car il est confiné à son parc. Il fait partie de la maison, mais sans savoir ce qui se passe à l’intérieur.

Imaginez la personne qui s’occupe de poser les fenêtres pour la construction d’une maison sans avoir le plan de la maison. Elle ne saura pas où mettre les fenêtres, ni combien en mettre, ni quelle vitre utiliser et ni quelle forme donner à la vitre. Le travail pourrait être bien fait, mais ne serait pas en lien avec le plan de construction.

Vous comprennez mieux j’espère. Un gestionnaire de communauté freelance (dans le sens d’un gestionnaire de communauté externe à l’entreprise et qui ne fait que cela), manque la big picture d’une entreprise.

Il ne faut pas penser que la gestion de communauté se fait dans un coin seul. Il ne faut pas penser qu’en engageant un gestionnaire de communauté, la stratégie médias sociaux est finie. Ce n’est seulement qu’une partie de la stratégie médias sociaux.

Pour finir, si présentement vous êtes un gestionnaire de communauté freelance, faites tout pour être intégrer à l’entreprise, vous vous rendrez beaucoup plus utile.