C’est toujours plaisant de faire des prévisions, car on ne sait jamais quelle startup (ou entreprise) va tout faire changer dans le monde des médias sociaux et venir briser ces prévisions. Si on prends l’exemple du « succès » de Google+ en 2011 qui est arrivé un peu à l’improviste. Va-t-on voir un nouveau réseau en 2012? Microsoft qui décide de devenir social? Facebook qui lance un engin de recherches? Bref, on sera surement surpris. Sinon au menu, nous aurons :

Un retour à la réalité

2012 sera l’année du retour à la réalité pour les médias sociaux. En effet, maintenant que beaucoup d’entreprises sont sur les médias sociaux (lire Facebook), il va maintenant être le temps de rentabiliser le tout. Lorsque je parle de rentabiliser, je ne parle pas que de ROI, mais aussi de bien utiliser les ressources. Une page Facebook c’est bien beau, mais il faut penser à l’apporter à un autre niveau afin d’être vraiment utile. Je parle d’être un point de présence de la marque, de prendre de l’importance.

En 2012, les marketers vont se rendre compte que le nombre de fans ne veut pas toujours dire nombre de ventes. Amener ces grands chiffres de fans à convertir sur votre site web se verra un grand défi en 2012. Avoir beaucoup de fans est important, bien les gérer l’est encore plus.

Les « superfans » comme certains les appellent prendront de l’importance pour les pages et devront être une priorité pour les marketers. Ces fans qui peuvent faire changer la direction d’une publication avec un simple commentaire devront être surveillés de près.

Il est bien sûr que cela pourra continuer comme « ça » pendant encore quelques années si nécessaire, dans ce cas, je garde mes écrits, mais je change le 2012 pour 2013 ou 2014. Une bulle, c’est faite pour éclater.

Avec Facebook qui a atteint sa saturation aux États-Unis, le géant devra trouver d’autres offres de produits pour continuer de grossir. Par produits, j’entends bien sûr publicité. Il devra aussi rendre les utilisateurs beaucoup plus engagés.

Un mouvement vers l’utilité

Cette prévision est beaucoup plus un souhait qu’une prévision je dois avouer. C’est un peu (directement) en lien avec ma dernière prévision. Les marketers devront faire le changement d’être présent à être utile. Pour se retrouver sur votre téléphone, ceux-ci devront faire plus que simplement diriger vers leur site web, ils devront nous donner une raison parmi notre multitude d’applications déjà présentes. Vous voulez que je vous aime sur Facebook, donnez-moi une raison, soyez-moi utile.

J’écoutais le podcast de Mitch Joel avec Avinash Kaushik et ce dernier donnait en exemple Skullcandy qui avait développé une application mobile pour les skaters. Cette application permets, par exemple, de trouver l’endroit la plus proche qu’il est possible de faire du skate. Au lieu d’être une application pour acheter et choisir vos écouteurs favoris, celle-ci est utile. L’application veux se rendre utile pour développer la marque dans l’esprit de l’utilisateur.

La « mort » des achats groupées

Sinon, je proclame le ralentissement des achats groupées, pourquoi pas. Plusieurs, comme moi seront tannés de perdre des deals pour des restaurants qui n’ont jamais été et qui n’iront jamais. Les gens trouvaient l’attrait du 50% impressionnant, mais l’effet nouveauté perdra de son charme. On peut déjà le voir avec la baisse de la popularité de Groupon, qui n’arrive pas encore à faire du profit. Plusieurs startups qui ont simplement suivi la vague et créé un clone de Groupon vont finir par mourir par manque de bénéfices (ou de membres). Certains géants resteront, comme LivingSocial qui tient très bien la route.

Sinon, 2012 sera-t-elle l’année du mobile autant que l’a été 2011? C’est presque certain.  Aussi au menu probablement :

  • La domination de Facebook
  • L’omniprésence de Google
  • Mobile bla bla bla augmentation
  • La multiplication des réseaux sociaux de niche
Un peu comme 2011 dans le fond.

Et vous, votre prévision qui vous vient en premier pour 2012?