C’est important de parler de ses échecs parfois, car on apprend à travers ceux-ci. Jai donc décidé de vous en parler, car comme ça vous pourrez apprendre de mes erreurs. On ne peut pas toujours faire 10 000$.

La plus grand chose que j’ai appris en faisant des sites web : Build it and they won’t come.

C’est facile créer un site web. Tu achètes le nom de domaine et tu peux commencer en moins de 24h à attirer du trafic. J’ai des connaissances WordPress, HTML, CSS et PHP, ça aide un peu à créer des sites web facilement. Ça me permet donc de créer n’importe quoi qui affiche de l’information et qui se gère avec WordPress. Par contre, attirer du trafic, c’est pas évident.

Je dis 3 sites, mais en vérité, c’est beaucoup plus que ça. Par contre, on va se garder à 3 pour l’instant. Maintenant, ça peut paraître beaucoup 3, mais je ne fais ça que pour le plaisir, alors ce n’est pas comme si j’avais fait une faillite à chaque fois. Sinon, pour les fins de l’exercice, disons que j’ai fait créé plus d’une cinquantaines de sites.

 

PerdsTonArgent.ca

perds-ton-argent

Ce site se voulait être un aggrétateur de produits cool, un peu comme ThisIsWhyIMBroke.com. Mon but était de faire de l’argent à l’aide des publicités et d’un module d’affiliates.

Résultats : 100 fans Facebook, 1000 visites en 1 mois et quelques dollars de chance à travers Amazon.

Pourquoi ça n’a pas marché?

Si un site n’est qu’un aggrégateur de contenu, il faut beaucoup de contenu sur celui-ci et du contenu régulier. De plus, c’est très dure d’alimenter quotidiennement un site de ce genre. Si j’avais à le refaire, je crois que j’aurais en banque au moins 50 produits. Ça peut paraître simple ajouter un produit, une description, un prix et un lien. Mais il faut y penser quelques minutes pour ne pas écrire n’importe quoi.

Les moteurs de recherches ne regardaient pas vraiment mon site web. Après tout, les noms des produits sont déjà utilisés sur plusieurs sites différents et mon site n’avait pas d’ancienneté.

Attirer du trafic misait sur l’aspect viral des produits, mais pour se rendre là, il faut beaucoup de monde.

Finalement, j’aurais peut-être dû m’associer avec un designer…

Si c’était à refaire

J’aurais du m’affilier avec plus de monde afin de favoriser la création de contenu. Cette idée me trotte encore dans la tête aujourd’hui, mais il faut beaucoup plus de temps libre. J’aurais aussi réservé un certain budget pour faire de la publicité

 

Un Couple À Montréal.com

La prémisse était bonne: partir un blogue avec ma blonde de nos sorties. En réalité, ma blonde a eu de la difficulté à se motiver à écrire. Après seulement deux mois, nous avons abandonné le projet. De plus, un bébé est arrivé pas longtemps après. Disons que ça ralentit les ardeurs.

Ce que j’aurais fait de différent:

Quand ma blonde et moi avons eu l’idée, nous aurions du nous assir et écrire des titres de sujets d’articles qui nous intéressaient. C’est facile dire « que les articles seront faciles à écrire », c’est plus difficile en écrire une cinquantaine par exercice.

Les Pères.ca

Screen Shot 2015-03-22 at 8.22.34 AM

Ce site n’est pas un échec comme les autres, puisque j’ai décidé d’essayer de le continuer, mais disons simplement que le retour a été moins élevé qu’espéré.

J’ai lancé le site en grande fanfare en annonçant que je voulais avoir des collaborateurs. En effet, mon but était de regrouper plusieurs pères ensemble pour jaser. Des histoires de pères écrites par des pères, c’était ça le concept. Tout le monde me disait que c’était une bonne idée et moi aussi je trouvais l’idée très intéressante!

En théorie, ça semblait bien marcher : J’ai eu 30 demandes de collaboration.

En pratique, c’est 5 de ces collaborateurs qui ont écrit un article.

Je n’écris pas ici parce que je suis fâché après eux et que j’espère qu’ils vont lire ceci. Avoir des collaborateurs c’est une chose, les faire écrire en est une toute autre. Ce qu’il faut dire : un site non-populaire n’est pas attirant pour les collaborateurs. Et sans collaborateurs c’est difficile d’être un site avec beaucoup de contenu. J’ai mal préparé ma création de site. J’aurais du avoir beaucoup plus d’articles prêts pour peupler les premiers mois et non seulement les premières semaines.

Ce que j’aurais fait de différent :

  • Avoir un plan pour faire interagir les collaborateurs (infolettre du collaborateur, groupe Facebook)
  • Me motiver davantage pour écrire plus
  • Prévoir un plus gros budget de publicité pour recruter des fans
  • Prévoir plus de temps à motiver les collaborateurs

Donc, c’était les trois sites que je suis le moins fier si on peut dire. Par contre, je suis content d’avoir appris à travers ceux-ci. Reconnaître ses erreurs est quelque chose d’important à faire si on veut continuer à grandir.

Sinon, si j’avais UN seul conseil à dire à n’importe qui qui se part un site web : prévoyez du budget pour de la publicité lors du lancement!